Le plus long trajet en train au monde

1024 683 Amal

Les voyages en train, c’est ce qu’il y a de plus ordinaire ! Le train est l’un des moyens de transport des plus anciens, et également des plus utilisés de nos jours. Mais depuis son invention, il n’a cessé d’évoluer tout en créant autour de lui, tout un monde pictural voire onirique d’où s’inspire littérature, cinéma et musique. Et pour les mordus de voyage comme nous, les trains propulsent l’imaginaire dans des expériences mythiques, des voyages dans le temps, des voyages en mouvement, et ce ne sont pas les exemples qui manquent : Orient-express, Trochita, Rocky Mountaineer…etc.

Pourtant, il a fallu que nous tombions sur un article parlant du plus long trajet en train au monde, pour que les ferroviphiles en nous se manifestent. L’idée d’une seule voie ferrée qui nous emmène du Portugal au Vietnam, nous fasse traverser 12 pays d’Europe et d’Asie et qui relie l’Atlantique au Pacifique, nous conquiert.

Quelques mois plus tard et après une bonne phase de préparation, entre montage du dossier, recherche de financement et procédures de visas, nous voilà prêts. Et que l’aventure commence !

EUROPE 

C’est à Lagos, charmante petite ville côtière au sud du Portugal, que nous entamons notre périple. Pendant les deux mois qui suivent, nous parcourons 7 pays européens : Portugal, Espagne, France, Belgique, Allemagne, Pologne, Lituanie et Lettonie. Le paysage est majoritairement urbain, quelque part familier, mais en alternant grandes et petites villes, nous prenons du malin plaisir à déambuler à travers les quartiers historiques et les nouveaux lieux de création contemporaine. Nous sommes, très souvent, accueillis chez des amis que nous sommes soit ravis de revoir, soit très contents de rencontrer pour la première fois. Grâce à eux nos séjours sont plus chaleureux, et nos repas du ramadan plus conviviaux. Les trajets en train sont relativement courts, mais particulièrement fluides. Puisque nous passons d’un pays à un autre, sans nous en rendre compte. De quoi rêvasser et nourrir l’utopie d’un monde sans frontières.

RUSSIE 

Le 14 juin, nous sommes à Saint-Pétersbourg. A peine arrivés, la liesse qui s’empare de la ville s’en prend à nous. L’ambiance bat son plein. Danses, chants, couleurs et bonne humeur caractérisent toute la période de la coupe du monde, et par la même occasion tout notre séjour en Russie. Nous sommes à la fois heureux de retrouver nos compatriotes venus par milliers, ravis de rencontrer toutes ces nationalités et puis, agréablement surpris par la grande hospitalité et l’amabilité des russes. La visite de Moscou, Ekaterinbourg, Irkoutsk, l’époustouflant lac Baïkal et Oulan-Oude, nous fait découvrir une Russie plurielle. Mais elle nous permet, surtout, de nous faire une représentation plus concrète de sa grande taille. Car cette fois-ci, nos trajets en train durent des heures, voire des jours. Mais à bord du légendaire transsibérien, ce n’est que pur plaisir.

ASIE 

Le Transmongol prend la relève et avec lui, le passage vers l’Asie est progressif. Petit à petit, les traits des visages, l’architecture, les tons de couleurs et les odeurs changent. Notre itinéraire en terre asiatique nous emmène à la rencontre de trois pays, chacun proposant une expérience bien à part. La Mongolie : pays de rêve et de fierté. Avec ses grands espaces, ses steppes, ses yourtes, sa culture nomade et son festival Naadam. La Chine : pays des contrastes et de la démesure. Elle Fascine autant qu’elle interpelle par son passé et ses traditions, son présent et sa définition du moderne. Et enfin le Vietnam : pays du sourire et du renouveau. Son peuple digne et travailleur, désormais tourné vers l’avenir, pousse au plus grand respect. Notre dernier train a pour terminus Ho Chi Minh Ville. Ici, notre belle aventure prend fin.

ALTRAINATIVES 

Pas tout-à-fait. Le voyage se prolonge avec la web-série ALTRAINATIVES (en cours de production) qui, retrace l’ensemble de notre périple et dévoile ses moindres péripéties. Notamment les belles rencontres faites et nos visites pour des projets alternatifs. 18 utopies concrètes qui traitent autrement les défis contemporains de nos sociétés, dans les domaines de l’éducation, de l’alimentation, des technologies ou encore de la finance. Tous, tentent de transformer le paysage socioéconomique, en faisant le choix de restaurer les liens à soi, à l’autre et à la nature. Inspirants et bienveillants, ces projets apportent une dimension anthropologique à notre expédition et étendent, devant nous, le champ des possibles.

Ce voyage a été différent de toutes nos aventures antérieures. Un peu plus éprouvant, vu le challenge que nous nous sommes donné de filmer nos journées, pour produire la web-série qui marque ainsi nos premiers pas dans ce chemin que nous voulons emprunter : celui de la production audiovisuelle. Mais aussi, particulièrement instructif. Il a été une nouvelle occasion pour nous d’apprendre, de nous questionner et nous réinventer pour nous rapprocher, encore un peu plus, de la meilleure version de nous-mêmes.

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée