LE MAROC A PIED
5000 km à pied pendant 2 ans

0
KILOMETRES
0
JOURS
0
KILOGRAMMES

MACHI MACHI à travers le Maroc

Pourquoi marchait-il seul, en plein milieu du désert, à son âge ?
C’est la question que je m’étais posé, alors que je n’avais que 13 ans, en regardant le documentaire « le vieil homme et le désert » de Théodore Monod. Et c’est cette même question qui en a fait une inspiration qui se transformera, au fil des années, en un rêve puis en un projet : celui de parcourir une longue distance à pied à travers le Maroc. L’idée prendra le temps qu’il faut pour mûrir et se mettre en place. Elle verra le jour le 25 novembre 2012 et aboutira à un voyage de 5000 kilomètres à pied, de Dakhla à Tanger en passant par Oujda, qui durera exactement 693 jours.
Parti avec l’unique envie de découvrir, mon voyage se voulait d’abord une quête de l’autre. Je marchais pour apprendre des rencontres, quelque soit le savoir qui se présentait à moi. La curiosité me faisait littéralement marcher. Elle ravivait quotidiennement cette flamme qui un jour m’a poussé à rêver de ce voyage, puis à me battre pour le réaliser. J’étais curieux de rencontrer la personne qui allait me faire changer de chemin, le rallonger ou m’accueillir chez elle en tant que Dayf Allah. Le grand avantage d’un voyage sans planning étant justement d’avancer au gré de ces instants qui, un jour allait me faire marcher 2 kilomètres et un autre 30.  De me laisser porter par ces personnes qui allaient partager avec moi leurs repas et souvent bien plus. Elles me confieraient des chapitres de leur vie et des fragments de leur quotidien.
Un peu moins de deux ans d’apprentissage sur soi, sur l’univers et sur ma place dans l’univers. Beaucoup d’émotions. Beaucoup de partage mutuel, virtuel et réel. Et une fin inéluctable, le 19 octobre 2014.
Mais l’expérience se prolonge, notamment à travers la rédaction du livre Machi Machi qui la retracera et qui sera prochainement disponible.